CENTRE   GUADELOUPEEN   DE   LA   CULTURE   INDIENNE

Sans titre.png

Le Centre Guadeloupéen de la

Culture Indienne 

 est ouvert au Public les Mercredi et Samedi de 

10 H 00   à 12 H 00

sur demande pour les GROUPES 

Fermé du 
1er au 31 Août 2021

 

Visite commentée :
 

-  La Statue du Mahatma GANDHI (Un des architectes de l'indépendance de l'Inde, Apôtre de la Non-violence)

-  Le Mandala ( fresque, un cercle à l'intérieur duquel un monde s'organise et rayonne. un précieux outil
   thérapeutique au service de la concentration et de la connaissance de soi)

-   Le Rickshaw (Un moyen non polluant de locomotion en Inde)
La Paon, l'éléphant (Emblème de l'Inde) 

Le Jardin de plantes originaires de l'Inde

Expositions :
 

L'immigration indienne en Guadeloupe de 1848 à nos jours (30 planches)

-  Instruments de musique indienne

-  Vêtements indiens sur mannequins

-  Bibliothèque (la littérature indo-guadeloupéenne locale, la caraïbes, l'Inde) 
 

- Un exposé sur l'immigration indienne en Guadeloupe
 

Des Journées à thèmes sur demande, avec (Collation, Repas, Prestations artistiques, Yoga....)

HISTORIQUE DU CENTRE

L’Association Culturelle Guadeloupéenne des Amis de l'Inde a été créée en 1971 pour développer,  promouvoir et surtout préserver et sauvegarder la culture indienne dans notre Département.

Pour assurer la mission qu’elle s’est fixée, l’Association organise différentes manifestations en divers endroits de l’ile.

Les réunions de travail, la réception de personnalités, de personnes morales et physiques,  souhaitant rencontrer l’Association, les rencontres préparatoires aux différentes manifestations se tiennent généralement chez les administrateurs, dans les écoles, ou tout autre endroit mis à notre disposition.

Le siège de l’Association est domicilié chez le président en exercice

 

A la fin de chaque manifestation, le patrimoine de l’Association (tableaux, instruments de musique, matériels de cuisine, livres, films (CD, DVD…) sont éparpillés grâce à leur bonne volonté chez les différents administrateurs.

 L’école de danse de l’Association qui fonctionne depuis 1991 a déjà formé à ce jour environ 300 jeunes guadeloupéens de TOUTE ORIGINE.

Ces formations sont dispensées en général dans les Etablissements scolaires qui acceptent de mettre à notre disposition des salles pour une contribution modeste (heureusement). Il en est de même pour les cours de YOGA, de cuisine…

 

Il n’existe à ce jour, aucun endroit représentatif où les visiteurs, les chercheurs, les étudiants, BREF, tous ceux qui suscitent un intérêt à la culture indienne, peuvent être dignement accueillis, avec une présentation de ce pan culturel faisant partie intégrante de la culture guadeloupéenne.

Il est donc d’une urgence manifeste que l’Association ait une structure adéquate

C’est dans cette optique  qu’en 1989, le  CA de l’époque s’est fixé comme l’un des objectifs de l’Association :

«  La Construction d’un local pour le fonctionnement et les manifestations de l’Association »

Suite aux demandes adressées auprès des différentes Collectivités du Département, la Commune de Petit-Canal a mis à notre disposition cette parcelle de terrain de 3.000 m2 depuis 1999.

 C’est avec beaucoup d’émotion que le CA et les adhérents de l’Association ont exprimé leur satisfaction, quant à cette agréable surprise.

Ainsi, un Comité de réflexion composé de nos administrateurs et amis a été constitué pour élaborer ce projet.

 

Très rapidement, il a été retenu :

«Non pas la construction d’un local comme initialement prévu, mais « d’un centre Culturel, sur ces 3.000 m2, regroupant tous les apports de la culture indienne (musique, danse, cuisine, yoga, plantes,…) BREF tout un environnement Culturel Indien. Le foncier certes, constitue une importante étape, mais réaliser un tel projet nécessite de gros moyens financiers. Naturellement nous avons pris notre bâton de pèlerin pour frapper à toutes les portes.

 

La Région Guadeloupe a porté un grand intérêt à notre projet, mais nous a signifié que son concours ne pourra être apporté que si le maitre d’ouvrage du projet soit une entité publique.

C’est ainsi que la municipalité de Petit-Canal à notre immense satisfaction a accepté de porter ce projet en tant que MAITRE D’OUVRAGE.

 

Au nom de la culture indienne nous tenons à adresser à Monsieur la Maire,  nos sincères remerciements.

Nous tenons cependant à adresser nos remerciements à Marc JALET Architecte et Freddy SITCHARN Ingénieur qui nous ont accompagnés très tôt en faisant partie bénévolement du comité de réflexion.

 

 

 


CREER UN CENTRE GUADELOUPEEN DE LA CULTURE INDIENNE 

 

UNE NECESSITE   :
 

 Cette forte composante d’une civilisation ancienne s’est adaptée à de nouvelles conditions de vie et a enrichi la culture guadeloupéenne par différents apports ; et elle même, a beaucoup emprunté aux populations présentes, tout en abandonnant certaines pratiques propres (sociales, culturelles, cultuelles ou autres)

 

   POUR    QUI ?

 

En tout premier lieu pour tous les Guadeloupéens. La meilleure connaissance de la culture indienne par les Indiens comme par les autres composantes de la société est un ciment de la société. En se connaissant mieux (les Indiens), et en nous connaissant mieux (les Indiens et les autres), mieux nous consoliderons les bases de notre société guadeloupéenne.

Ensuite au reste du monde dans toute sa diversité. Les plus nombreux, (les Européens) y trouveront à travers les expositions dans le musée, et les autres manifestations,  un lieu pour mieux découvrir  l’apport culturel de la composante indienne dans la société Guadeloupéenne. Même la population des îles de la Caraïbe dont l’histoire est proche de la nôtre, en fera certainement un centre d’intérêt.

                 POURQUOI ?

Aujourd’hui, la population guadeloupéenne d’origine indienne peut être évaluée à entre 50.000 et 60.000 soit un peu moins de 15% de la population totale.

Depuis plusieurs années la culture indienne suscite un vif intérêt dans la société guadeloupéenne. Les manifestations culturelles attirent des foules imposantes, les Associations se multiplient ; les voyages  d’étude, culturels, d’agrément se suivent ; les visites d’amis de Trinidad, de l’Ambassade de l’Inde en France, de l’Inde et d’ailleurs se répètent. Le nombre d’inscrits aux ateliers de danse, de musique, de Yoga, d’art et de culture s’accroît de jour en jour.

 

L’Association Culturelle Guadeloupéenne des Amis de l'Inde, véritable pionnière a commencé ce travail depuis  plus de 40 ans (créée le 25 avril 1971)

Elle a toujours eu en projet la construction d’un centre culturel, mais l’insuffisance de ses moyens n’a jamais permis de concrétiser ce dernier.

C’est la raison pour laquelle, elle est partie prenante aux côtés de la Municipalité de Petit-Canal, pour assurer l’exploitation du centre Culturel.

                            COMMENT ?

Promouvoir les langues indiennes
(Tamoul et Hindi)

 

Pour satisfaire une demande qui devenait de plus en plus importante, l’Association relocalisera ses ateliers de formation aux langues indiennes qu’elle développe depuis plus de 10 ans dans des lieux divers (école de Sainte-Anne, Saint-François, Moule, Port-Louis, locaux privés…).

Utilisation basique :

 

Une adresse permanente, un lieu de rencontre et de travail, un lieu d’exposition du Patrimoine de l’Association (instruments de musique, ouvrages et documentation….), sur supports papier et informatique, actuellement réparties chez les administrateurs.

Lieu d’exposition,
de documentations et de recherche

 

Le Centre doit être un lieu de ressources (une banque de données), pour tout ce qui concerne l’histoire de la Guadeloupe. Il faudra donc collecter toutes les productions qui ont pour sujet les Indiens de Guadeloupe (articles, Films professionnels ou amateurs, photographies diapositives, CD-ROM, …etc.). Une opération d’enregistrement de témoignage sera initiée.

 

 Le centre doit permettre à tout un chacun de trouver sur internet les informations en rapport avec l’Inde et sa culture, mais aussi et surtout sur la Guadeloupe et les Indiens de la Guadeloupe.

 

 La bibliothèque aura une mission plus large. Son fond devra regrouper les ouvrages de toutes sortes (romans, poèmes, contes, BD, thèses, mémoires, qui ont pour  sujet des Indiens du monde  quel que soit le sujet politique, géopolitique, économique culturel,…etc.)

 

 Le centre doit devenir une référence pour toute personne qui envisage de faire un travail sur les indiens de Guadeloupe.

La formation concerne aussi les plus jeunes. Les classes  de découverte s’adresseront aux élèves du Primaire. Ces derniers, seront accueillis en externat pour une durée d’une semaine. Ils pourront travailler au centre, comme dans leur école, sur un thème qui aura été au préalable déterminé et étudié avec la communauté scolaire.

Développer l'atelier de Danse et de Musique

Jardin de plantes originaires de l’Inde :

 

Un jardin permanent regroupant toutes les plantes originaires de l’Inde existant sur notre territoire avec leurs utilisations et vertus thérapeutiques, sera ouvert aux visiteurs dans le centre en lieu et place des expositions de plantes organisées actuellement par l’Association dans des lieux les plus divers.

Apprentissage de la Gastronomie  indienne :

 

En dehors du colombo qui reste un plat très représentatif de la cuisine Guadeloupéenne, l’Association initie nos compatriotes à la formation de la gastronomie indienne et indo-guadeloupéenne.


 Un lieu de Culture :

Il sera le moyen le plus sûr pour développer différents programmes. Il peut s’agir de créations théâtrales, de lecture d’œuvres (poésies ou romans), de spectacles récréatifs ou autres, de chances de données à des artistes en herbe ou au début de l’expression  de leur talent.

La diffusion réside ainsi dans la tenue de conférences sur l’histoire, la culture, l’art en Guadeloupe ou en Inde. La diffusion, c’est aussi l’accueil d’expositions de tableaux, de photos, de sculptures en rapport avec la culture guadeloupéenne.

Initiation au Yoga:

 

Afin de répondre aux demandes de plus en plus croissantes des utilisateurs de cet art ; l’Association relocalisera son atelier d’initiation aux divers techniques de Yoga qu’elle développe depuis plus de 5 ans, toujours dans des salles de classes… (Abymes, Petit-Canal).

En résumé :

Le Centre Guadeloupéen pour la Culture indienne devra être un lieu de référence de l’évolution historique de la composante indienne de notre population dans tous ses aspects (musique, danse, langue, yoga, arts, gastronomie, flore, sciences….), avec le concours de toutes les Associations qui s’intéressent à la culture Indienne.

 

Il a été procédé à la pose de la première pierre de ce centre, le samedi 30 juin 2012,

23 ans après avoir lancé les premières démarches, sous la présidence :

de Monsieur Florent MITEL, le Maire de Petit-Canal, accompagné de, 

Monsieur Eliézère SITCHARN,  Président de l'Association "Les Amis de l'Inde" ,

Monsieur Frédy SITCHARN ( Ingénieur du Bureau d'études en charge de la construction)

Monsieur Marc JALET  (Architecte)

en présence de personnalités :

Le Sous-préfet de Pointe à Pitre (le représentant de l’Etat français),

Madame Gabrielle LOUIS-CARABIN le Député-maire de la Ville du Moule,

d'Adjoints au Maire et Consillers Municipaux des Villes de : Pointe à Pointe à Pitre,  Morne à l’Eau et Saint-Claude,

de Monsieur Marcelin CHINGAN le représentant des Iles de Guadeloupe,

de Présidents et Représentants d’Associations de Culture Indienne et autres,

et d’environs un millier d'adhérents et sympathisants.