Immigration

Guadeloupe  "Terre d'Accueil"

La Guadeloupe (Voir carte ci-contre)

 

1°) Terre d’accueil des enfants du Bateau "l’Aurélie", et des immigrants arrivés par les bateaux qui l’ont suivi de 1854 à 1889.

2°) Terre d'adoption des Indiens qui n'ont pas pu retourner au pays des aïeux, et

 ceux qui ont voulu rester en Guadeloupe

 

La Guadeloupe, terre d'accueil des 42 316 indiens qui ont quitté l'Inde de 1854 à 1889, et terre d'adoption de ceux qui sont restés et ceux qui n'ont pas pu retourner, est d’une superficie de 1 704 km2, et située dans la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique, en Amérique Centrale.

 

C’est une île des Antilles Françaises, qui se trouve à environ 15 000 km de l’Inde,

"la mère patrie"

 

        

En quittant les ports de l'Inde, les bateaux devaient naviguer pendant environ 3 mois pour arriver en Guadeloupe.

 

La Guadeloupe est une terre de métissage entre l'Europe, l'Afrique et l'Asie (Moyen-Orient, Inde). Ainsi la communauté indienne longtemps effacée, tient à faire reconnaître son identité. La présence de la couleur indienne que ce soit par le colombo (épice) ou par le tissu emblématique de la tenue traditionnelle, le madras, rappelle leur contribution très ancrée dans l'identité guadeloupéenne.

 

La  Guadeloupe compte un peu plus de 405.000 habitants dont la composition est comme suit : 72 % des guadeloupéens sont afro-caribéens, 14 % sont indo-guadeloupéens 9 % sont de type européen, 2 % originaires du Moyen-Orient, enfin, les autres ( les siro-lybanais, dominiquais, dominiquains, haïtiens.....)  représentent près de 3 % des habitants. De plus, la population guadeloupéenne est très jeune.

 

La Guadeloupe étant un département français, le français en est la langue officielle. Les représentants des plus anciennes générations de l'archipel ne parlent pas toujours couramment le français, mais le créole guadeloupéen. Le créole guadeloupéen est considéré comme une langue régionale, langue ancienne née d'un métissage de français, d'anglais et de langues africaines et de certains mots amérindiens.

 

Le créole était le moyen de communication des immigrants indiens, les indiens provenant de différents villages de l’Inde ne se comprenaient pas toujours entre eux, et il leur fallait un langage leur permettant de communiquer. Ils ont ainsi très vite appris le créole où il est intégré certains mots hindi comme : (nan ni nan nan, appa, anman).

 

La canne à sucre et la banane, sont les deux plus grosses productions de l'archipel.

 

La culture guadeloupéenne se caractérise par sa diversité. Elle est issue du mélange des différentes cultures qui la composent. On peut citer la culture africaine, la culture indienne, la culture sud-américaine, la culture syro-libanaise. Ces influences se sont combinées avec la culture européenne apportée par la France métropolitaine, ce qui constitue l'apport culturel prédominant.

 

Aujourd'hui, avec la mondialisation croissante, ces mélanges se font de plus en plus présents dans les domaines artistiques comme le théâtre, la musique, la cuisine, le cinéma, la littérature.

 

De par son caractère archipélagique, la Guadeloupe dévoile des paysages aussi bien variés que contrastés sur un archipel composé de 1704 km2 de terres émergées, et comprend une multitude d’îles, dont six sont habitées.